Votre panier est vide pour le moment.

Cette création a bien été ajoutée à votre panier.

From Earth, 2015

herman de vries
Sol terreux sur papier

70 x 50 cm

L'œuvre

Marcher sur des couleurs. Fouler l’arc-en-ciel. Accueillir la surprise à ses pieds, le cadeau pigment-terre.

Pour herman de vries, la nature est une œuvre, dont il se fait l’humble passeur. Il n’ambitionne que de lui donner un cadre. Pour From Earth, il saupoudre sur une feuille une petite quantité de terre.
Puis, du bout des doigts, l’étale et laisse sa couleur pénétrer le papier. Pulpe contre pulpe. Un geste simple. Une intervention a minima pour respecter la nature, la révéler. Purement et pleinement.

L’Artiste

Son atelier est en plein air. Le travail est déjà fait. Il est là, à portée de regard et de main. herman de vries voit la nature, l’éprouve. Son action consiste à communiquer l’expérience qu’il en a, en la restituant le plus fidèlement possible, sans intervenir ni transformer.

Pour cela, il prélève, échantillonne, met à disposition ce qui existe, a poussé, traversé les saisons, les années. Il rapporte ainsi de ses voyages en extérieur la diversité des formes et des couleurs qui s’offre à lui. Le projet de collecter la terre, de lui constituer un musée s’est dessiné au fur et à mesure de ses expéditions dans le dehors, jusqu’à former un catalogue de plus de 8 000 teintes, toujours à enrichir et que le regardeur complète par sa seule attention. La végétation d’hiver, la forme des bambous, celles des feuilles ou l’immense variété des pierres, tout est propice à l’accomplissement du dessein qu’il s’est fixé : celui de rétablir la relation d’immédiateté entre la nature et l’homme, d’être dans la conscience de cette appartenance et de cette connexion nécessaire, en donnant une visibilité nouvelle aux choses de la terre par la médiation de l’art. Une présence sacralisée à l’heure de l’Anthropocène. Né en 1931 aux Pays-Bas, sa vie d’artiste débute en 1953, après une formation horticole et des travaux de recherche dans
des institutions scientifiques. Durant ces années, il a appris à comparer, à relater les données propres à chaque espèce
rencontrée, à montrer de manière objective leurs particularités, et cette approche continue de l’accompagner dans sa pratique et dans sa quête. Celle de cultiver l’amour du monde et d’en transmettre la poésie.

Exposition Poussières d’Étoiles du 26 mai au 15 décembre 2018
Sous l’impulsion créative de Garance Primat
Commissaires : Hervé Mikaeloff et Ingrid Pux