Votre panier est vide pour le moment.

Cette création a bien été ajoutée à votre panier.

Ground, 2006

Antony Gormley
Fonte
Dimensions variables

L'ŒUVRE

Amas, tas, agencement géométrique de couleur ocre à la disposition hypnotique. Que sont ces volumes à terre ?

Les pièces d’un seul et même ensemble : un corps. Celui d’un homme. De l’idée d’un homme. 1 295 kilos de fonte qui s’offrent pourtant en un émiettement plume. Comme des atomes. De la matière. L’art d’Antony Gormley est profondément existentiel. Il tente de comprendre la place du corps de l’homme dans l’espace qui lui est contigu. Répète ce geste à l’infini : combinaisons de lignes, de blocs, toutes évocatrices de l’architecture humaine.

L'ARTISTE

Cet artiste né en 1950 à Londres, a décidé de placer le corps de l’homme au centre de sa pratique sculpturale, à la faveur d’un voyage en Inde en 1970 l’ouvrant à la méditation.

Pour mieux comprendre son rapport à l’espace, l’attention envers le monde qui doit être la sienne, il l’envisage comme une architecture, dans des rapports de masse, de densité, d’équilibre. Un agencement de matière, comme ici, avec ces volumes au sol qui représentent l’idée d’un homme à terre, morcelé. Il définit un art de la présence, renvoyant la condition humaine à ce qu’elle a de plus profond.

Exposition La Lumière des Mondes du 23 mai au 15 décembre 2019
Sous l’impulsion créative de Garance Primat
Commissaires : Hervé Mikaeloff et Ingrid Pux.